Nous les informaticiens

 Accueil

En Famille : Inintéressant

22 Septembre 2013

Vous êtes l’informaticien de la famille, ce titre vous est attribué et vous êtes reconnu en tant que tel, mais en tant que quoi précisément ? Parce que, à part comme dépanneur incompétent (cf. En famille I) vous-a-t-on déjà posé la question un jour ?

Ah, si ! Au dernier mariage de votre cousine votre oncle qui s’ennuyait, avec quelques verres dans le nez, vous a demandé :

- Tu fais quoi déjà ?

Content qu’enfin on s’intéresse un peu à votre métier (non, ce n’est pas courant), vous rétorquez, avide de la conversation qui va suivre :

- Je suis chef de projet en développement logiciel pour une grosse boîte qui fabrique des voitures ;

- Ah oui ! Et tu fais quoi dans la voiture ?

Là, vous commencez à sentir que vous le perdez, qu’il n’a entendu, ou compris, que la dernière partie de la phrase, vous essayez de le garder avec vous en lui parlant de quelque chose qu’il peut facilement identifier :

- La partie qui s’occupe de l’affichage dans le tableau de bord, par exemple ;

- Ah bon ? C’est sympa ! et pour quelle voiture ?

- oh, un peu toutes, mais là, par exemple, on travaille particulièrement sur la dernière Bitumia III, qui sortira dans 6 mois.

Et il repart faire la fête, comme il se doit, puisque c’est un mariage après tout !


Quelques jours, semaines, mois, passent, jusqu’au prochain repas de famille, le baptême de la petite dernière. A table vous vous retrouvez à côté du nouveau copain de la belle fille de votre tante (la sœur de votre oncle de l’autre fois), en gros, un parfait inconnu fort sympathique qui fait cependant, et avec grand plaisir, désormais partie de la famille. Et là ça vous tombe dessus, sans savoir pourquoi ni comment ni surtout d’où :

- C’est toi qui travaille dans les voitures ?

Quelque part un sentiment nouveau vous envahit, vous vous dites que dans la famille ça parle de vous, peut-être même avec fierté mais certainement souvent, puisque même le nouveau copain de la belle fille de votre tante que vous ne voyez que 2 fois par an, alors qu’en plus il ne fait partie de la famille que depuis 2 mois sait déjà ce que vous faites ! Même si vous vous demandez comment est-ce possible vous vous sentez fier, et sur le coup vous vous dites : « ahhh ! ma famille, je vous aime aussi ! ».

- Oui oui ! - Vous répondez avec fierté, puisque vous vous sentez « compris » -

- Ah ! C’est bien toi ! Alors il faut que je te dise : dans les prochaines voitures, il faudrait mettre 5 roues dont 3 à l’avant, une rangée de sièges supplémentaires et surtout, un porte-gobelets refroidissant ou chauffant à souhait. - lance-t-il avec un grand enthousiasme créatif ! -

- Ah oui, mais je ne m’occupe pas de ces choses-là, moi je fais le logiciel qui va dedans, ce qui fait que ton tableau de bord fonctionne, que tes sièges bougent, que ton autoradio réagit en fonction de ta vitesse, que ton moteur a un bon rendement, tout ça… La partie logicielle - là vous captez un regard perdu et poursuivez sans attendre pour tenter de le garder avec vous - l’informatique quoi…

S'en suit presque immédiatement un petit quelque chose d'involontairement stupéfait :

- ah ?!

Accompagné d’un grand silence lourd par la grande déception de ne pas pouvoir participer à la conception de la nouvelle voiture de demain, puis le coup de massue ne tarde pas trop :

- T’es informaticien alors ?

- Oui, enfin, je suis chef de projet en informatique, si on veut…

Développement logiciel pardi ! est-ce si compliqué ? M’enfin, on adapte son langage face à l’audience inconnue en « vulgarisant » (c'est comme ça qu'on dit maintenant pour dire "avec des mots simples et accessibles").

- Ah ok…

Puis en essayant de se rattraper et tout en profitant de l’occasion il poursuit, pour inconsciemment et gentiment vous achever complètement :

- Tu tombes bien parce que j’ai un problème avec mon ordinateur, il devient lent, surtout depuis que j’ai cliqué sur le bouton rouge en haut ; j’ai demandé à un copain qui s’y connait et c’est pire après son passage, tu crois que tu pourrais m’aider ?

En pensant à votre grand-mère vous répondez malgré tout, puisque vous êtes serviable et que c’est un membre de votre famille :

- Oui, pourquoi pas, on verra ça à l’occasion…

Tout en espérant secrètement que cette conversation sera vite oubliée, mais surtout vous commencez à vous demander comment vous allez pouvoir expliquer à votre famille que vous ne faites pas des voitures entières tout seul dans un garage, mais « seulement » une partie de l’informatique (le logiciel !) qui va dedans à l'aide d'autres personnes qui travaillent en équipe avec vous. Cela ne semble pourtant pas si compliqué à comprendre, non ?

L’informatique : personne ne cherche à comprendre.
Diego
 Retourner en haut
Partager cet article sur Facebook 
     Tweeter